Claude Nadeau, musique classique - clavecin, orgue... musique baroque

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche



mardi 25 août 2009

Musique Post-Bourgeoise à La Société de Curiosités

Ne ratez cette série pour rien au monde. Concerts de musique actuelle très étrange, du 7 septembre au 26 octobre

photo : Musique Post-Bourgeoise au Théâtre Pierre Cardin, le 4 mai 09

"Musique Post-Bourgeoise, c'est la solution immédiate et fiable à tous vos problèmes de fixation

Quelle que soit votre application, Musique Post-Bourgeoise met au service de vos travaux domestiques son savoir-faire professionnel, vous met en garde contre les pièges à éviter et vous conseille sur la méthode la plus adaptée pour fixer tous les objets souhaités

La musique post bourgeoise est une alternative à la consommation musicale boulimique"

olivier urman, alias Docteur Urman : textes paranoïaques dit au mégaphone
constantin leu, alias Karl Marx : danseur contemporain, est le support visuel
claude nadeau, alias La Barock Star : clavecin et machines
cyril atef, alias Congopunk; claude estèbe alias Le Japonophile et cedric labrousse alias Maître Labrousse donneront leurs talents avec eux.

Programme des "6 signatures de la main gauche" à la societé de curiosités Presentation et signatures du livre jaune de la post bourgeoisie avec un cd 13 titres et un film post bourgeois
en coproduction avec le studio getsound

7 sept : lecture du manifeste post bourgeois et du nota bene
concert en trois parties avec Claude Nadeau aux machines

21 sept : concert avec cyril atef à la boite à rythme

5 oct : concert avec Claude Nadeau au clavecin

12 oct : concert avec un autre mégaphoniste; Cedric Labrousse, premier secrétaire du barreau de paris

19 oct : concert de nouveaux titres et chorégraphie sur orgue farfisa

26 oct : concert japonais
texte traduit et dit par Claude Estebe dit "le japonophile"

Réservation impérative à : lasocietedecuriosites@gmail.com

mardi 18 août 2009

Orgue à vendre au Québec, pas cher pas cher

approchez, appppppprochez Mesdames et Messieurs, voici que le Québec brade son patrimoine religieux, son seul, son unique patrimoine historique, LE VOICIIIII!!!!! pour vous braves gens ce sera non pas trente mille, non pas vingt mille mais seulement 19 499,99$ (12 500€) pour un orgue à tuyaux TROIS CLAVIERS , l'opus 100 de Casavant (!!!) allez-lez-leeez on se fait plaisir pour trois fois rien!

A titre de comparaison, c'est le type d'orgue (3 claviers, 47 jeux) qu'on pourrait retrouver, en France, dans une cathédrale (eh oui, au Québec, pays d'orgue s'il en fut un, la moindre église paroissiale est équipée d'un orgue de cathédrale). Et pour les connaisseurs, Casavant est un peu l'équivalent de Cavaillé-Coll, dont il fut l'élève d'ailleurs. Au bas mot, l'instrument doit valoir dans les 500 000€... (on compte généralement 10 000€ par jeu environ pour un orgue neuf)

Honte aux Québécois qui liquident leur culture sans état d'âme! c'est tout ce qu'on avait et on l'a vendu!

Je souligne au passage qu'il s'agit de l'église Saint Louis DE FRANCE : pas mal de pays on une paroisse St Louis de France, en hommage à la France éternelle (hum), où personne ne réagit et tout le monde s'en fout !

Allez Mesdames, allez Messieurs, on liquide tout, tout est à vendre, même l'âme de notre pays!

http://montreal.kijiji.ca/c-acheter-et-vendre-instruments-de-musique-Orgue-Casavant-1946-Organ-W0QQAdIdZ138878949

D'autres paroisses, un scandale dont personne ne parle

Lu dans le journal Le Flambeau:

Un vent de rébellion a soufflé sur l'église du Très-Saint-Nom-de-Jésus, lors de l'office du 6 mai dernier. La proposition de l'archevêché de fermer la fabrique pour concentrer la mission pastorale à l'église Saint-Clément a reçu une fin de non-recevoir des paroissiens.

Joyau du patrimoine, l'église du Très-Saint-Nom-de-Jésus, considérée longtemps comme la "cathédrale de Maisonneuve", fait face depuis quelques années à des difficultés financières récurrentes. L'église qui possède un des plus beaux orgues Casavant en Amérique du Nord affiche un déficit annuel d'une centaine de milliers de dollars. lire la suite

Depuis la rédaction de l'article, l'église a été fermée, tout comme l'église Saint Clément de Viauville, évoquée dans l'article pour "relocaliser" les fidèles, qui sera transformée en "centre de soins". Je me permets de souligner que l'orgue de Très St Nom, Casavant 4 claviers, 6000 tuyaux, a été restauré dans les années 90 pour plus d'un million de dollars aux frais du contribuable. J'avais eu le privilège de donner un concert en 98 dans cette église, qui comporte par ailleurs de magnifiques vitraux du célèbre maître-verrier Guido Nincheri ainsi que des toiles marouflées de grande valeur.

On ferme ces églises, on vend les orgues, on liquide le patrimoine et tout le monde s'en fout. C'est un SCANDALE !

samedi 15 août 2009

"Symphonie de Breizh, une première réussie" (Ouest-France)

La municipalité et la commission culture ont accueilli l'ensemble Symphonie de breizh, jeudi 13 août, dans l'église Saint-Pierre-ès-liens.

Plus d'une centaine d'amateurs de musique baroque ont apprécié ce moment de grâce. "Symphonie Breizh, est la seule formation baroque en Morbihan. Cette musique est accessible à tout le monde. Je souhaite apporter un soutien approprié auprès de la communauté d'agglomération, du Morbihan, pour ce travail de vulgarisation culturelle. J'ai eu du plaisir à recevoir cet ensemble", commente Nelly Fruchard, maire de Plescop.

Concert baroque. Symphonie de Breizh promeut les auteurs locaux (Le Télégramme)

Ce week-end, la formation "Symphonie de Breizh", emmenée par Claude Nadeau, a donné un concert baroque à l'église paroissiale. Le public d'une centaine de mélomanes s'est déclaré conquis par la prestation et le choix des oeuvres présentées.

Une messe du vannetais Danigo

L'ensemble "Symphonie de Breizh" s'est créé en 2009. Né de la passion de musiciens et chanteurs professionnels, il promeut sur la région la musique baroque et les compositeurs locaux. Les cinq musiciens et deux chanteuses ont interprété en exclusivité une messe écrite par le compositeur vannetais Jean-Pierre Danigo. L'ensemble a également présenté au public des oeuvres de Haendel, Pergolèse, mais surtout de compositeurs bretons et vannetais. Nelly Fruchard, maire de Plescop, a souhaité, avec la commission culture, accueillir l'ensemble baroque sur la commune. Deux des auteurs sont des religieux de la paroisse de Vannes: "il y a des tas de trésors à découvrir dans le pays vannetais, par le biais entre autre de l'abbé Moisan. L'interprétation de Danigo, par exemple, n'avait été jouée qu'une seule fois auparavant, à Versailles". Pour elle, "le groupe apporte un plus à la musique en Bretagne et a un véritable avenir".

mardi 11 août 2009

Symphonie de Breizh à Plescop jeudi 13 août (article de Ouest-France)

paru aujourd'hui dans Ouest-France

Trois questions à Claude Nadeau,
directrice artistique de Symphonie Breizh

Qui êtes-vous ?
Je suis claveciniste (premier prix de conservatoire), organiste, chef de choeur, issue d'une famille de musiciens d'église au Québec. Je suis spécialisée en musique ancienne mais je m'intéresse aussi aux musiques traditionnelles, au chant grégorien. Je suis aussi présidente du comité de soutien de Diwan Paris.

Parlez-nous de "Symphonie de Breizh" ?
Nous sommes cinq musiciens accompagnés par deux voix de chanteuses. Nous avons envie de sortir du cadre musical classique et de créer de l'économie culturelle. L'ambition serait de faire grandir l'orchestre pour créer une formation d'une vingtaine de musiciens. Nous souhaitons aussi mettre en valeur le patrimoine culturel vannetais qui compte nombre de compositeurs.

Quel est votre projet sur Plescop ?
Le concert du 13 août à l'église Saint-Pierre-ès-liens, à 20 h 30, pour une ouverture vers les musiques sacrées et baroques. Nous jouerons en exclusivité une messe écrite par un compositeur vannetais, Jean-Pierre Danigo. Le coeur du programme sera le Stabat Mater de Pergolèse, des pièces de Haendel, Jean-Pierre Danigo, et Daniel Danielis, lui aussi compositeur vannetais. Ce programme est une exclusivité pour Plescop !

Jeudi 13 août Saint-Pierre-ès-liens, 20 h 30, participation libre.

Article paru dans Le Télégramme:

L'orchestre baroque Symphonie de Breizh se produira le 13 août à l'église de Plescop. Parmi les morceaux programmés, des oeuvres de compositeurs vannetais.

Plescop accueille, jeudi 13 août, à l'église paroissiale, l'orchestre baroque Symphonie de Breizh. La formation est composée de cinq musiciens, accompagnés par deux voix féminines. Symphonie de Breizh souhaite sortir du cadre musical classique pour créer une économie culturelle. "Nous proposons des projets musicaux, afin qu'à plus ou moins long terme, nous puissions gérer nos propres emplois. Notre ambition serait de faire grandir l'orchestre pour créer une formation d'une vingtaine de musiciens", souligne Claude Nadeau, directrice artistique et claveciniste.

Mise en valeur du patrimoine vannetais

La formation souhaite mettre en valeur le patrimoine culturel vannetais, qui compte nombre de compositeurs. "Sans être passéistes, nous souhaitons un retour aux sources", précise-t-elle au nom du groupe. Le concert du 13 août, à l'église Saint-Pierre-es-Liens, est une ouverture vers les musiques sacrées et baroques. La formation jouera un programme exclusif pour Plescop. Parmi les morceaux choisis, une messe écrite par un compositeur vannetais, Jean-Pierre Danigo, dont l'interprétation n'a été jouée qu'une seule fois à Versailles. Le coeur du programme sera la "Stabat Mater", de Pergolèse, puis des pièces de Handel, Danigo et Daniel Danielis, lui aussi compositeur vannetais. Pratique Le concert sera donné à l'église paroissiale Saint-Pierre-es-Liens, à 20h30. Participation libre.

samedi 8 août 2009

Nouvelles photos dans mes albums...