Claude Nadeau, musique classique - clavecin, orgue... musique baroque

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche



mardi 10 octobre 2017

Une organiste qui joue pour des obsèques...

Je reviens de jouer aux obsèques de l'épouse d'un ami sonneur de bombarde. C'est lors de ces moments que je me sens le plus utile, que ça sonne le plus juste, que je me sens vraiment à ma place : j'ai reçu la musique pour la redonner, et ce don je le mets à la disposition de mes semblables pour rythmer les grands passages de leurs vies : naissances, unions, et le grand saut vers l'inconnu, l'éternité peut-être, à moins qu'elle ne soit déjà commencée. Dans ces moments, on sait ce qu'on fait, et pourquoi on est là. A aucun autre moment je ne me sens plus légitime.

Et pourtant, tant d'obsèques se déroulent sans musique! (NB amis organistes québécois : en France, l'orgue n'est pas "inclus" à l'église, il faut se débrouiller et venir avec son propre organiste, et comme la plupart des gens ne connaissent pas d'organiste... Paris, Lyon et la plupart des cathédrales faisant toutefois exception, mais c'est minoritaire au regard de la majorité des paroisses) La plupart des obsèques se déroulent donc sans musique, avec un brave chantre qui fait son possible ou un célébrant qui chante seul, ou pire encore avec un CD. Pourtant il existe des musiciens liturgiques, formés, compétents, disponibles. Mais les freins sont clairs: ce n'est pas qu'il n'y a pas d'organistes. Il y en a. C'est d'une part qu'il faut accepter que c'est un travail, et comme le dit la Bible, "tout travail mérite salaire"; ensuite, il serait bon de réfléchir à fédérer les musiciens qualifiés et disponibles (on s'appuie pour le moment sur les réseaux personnels, untel qui connaît untel, il n'existe aucun listing), et enfin (surtout?) il faut remettre au coeur de l'Eglise les textes qui affirment la place de l'orgue dans la liturgie. Pas le djembé, pas la guitare, pas le cd. L'orgue, comme premier instrument liturgique. Je ne l'invente pas, je ne prêche pas pour ma paroisse, c'est dans les textes.

Il y a du boulot! là où j'ai joué aujourd'hui (pas ma paroisse), j'ai été accueillie par le curé qui s'est empressé de me dire que l'orgue n'était "que" l'un des éléments, facultatifs, de la liturgie (se réfugiant derrière l'argument: oui mais c'est le Christ le plus important... et fin de la discussion...) Quand j'entends cela, je suis triste, et je me demande : oui mais nous qui avons reçu ce don, puis qui nous sommes formés, pendant 10 ans, 20 ans, en musique, en liturgie, en théologie même parfois, on fait quoi maintenant?

Enfin bon, entre dans la Lumière, chère M...; quant à moi j'éprouve de la gratitude d'avoir pu accompagner ces obsèques avec trois des meilleurs sonneurs de Bretagne, qui ont, eux aussi, donné une musique priante, intense, belle, pleinement à sa place dans cette liturgie. Dans le dernier verset d'Ar Baradoz, avec l'orgue en tutti et les bombardes qui chacune improvisait une 2e voix, je n'étais pas la seule à avoir les larmes aux yeux. Ce n'est pas au Stade de France, ce n'est pas au Quartz, ni au Moustoir que ce genre de moment a lieu. C'était dans une humble église de Bretagne, aujourd'hui.

Pardon de Saint Cornély à Carnac

Le 10 septembre 2017 s'est tenu à Carnac le Pardon de la St Cornély!

Patron de la paroisse de Carnac, saint Cornély est le plus connu des saints bretons protecteurs du bétail, et notamment des bêtes à cornes. C’est pourquoi tous les ans lors du pardon, les éleveurs amènent leurs animaux pour les faire bénir, et profiter en famille de tout ce qui caractérise nos pardons de Bretagne : procession avec les bannières, musique, et convivialité.

La journée a débuté à 11h par la messe solennelle en l’église Saint Cornély, avec chants, cantiques en breton, bombarde et orgue, et s'est poursuivie sur le parvis avec sonneurs, danse, et apéro. Puis, à 15h, a débuté la procession, suivie de la bénédiction des bêtes.

Evel just hor yezh en deus bet e blas b’ar gouel, hag hon eus c’hoant bras da « advrezhonekaat » ar Pardon-mañ en ur implijout tud ha bugale ar vro!
Bien sûr, le breton a eua toute sa place dans la fête, et nous souhaitons impliquer tout particulièrement les bretonnants, grands et petits, dans les prochaines éditions du pardon!

N’eus ket deus ur plantenn hep roudou, ha n’eus ket deus Breizh hep e sevenadur. Deomp-ni da c’hoari bremañ evit kenderc’hel gant an hengoun vev : kontañ a reomp warnoc’h -hag o chatal!- evit lidañ Sant Korneli war an ton bras e devezh ar Pardon !
Il n’y a pas de plantes sans racines, et pas de Bretagne sans sa culture. A nous de jouer pour garder vivante la tradition : nous comptons sur vous -et sur vos animaux!- pour célébrer Saint Cornely avec une belle fête pour le pardon dans les années à venir!

Lire aussi le compte-rendu de Yves Daniel sur le blog Ar Gedour
Merci à Hervé Cudennec pour sa très belle vidéo et pour son chant en breton lors de la cérémonie!

jeudi 6 mars 2014

concert baroque : Vivaidi

regardez la vidéo que nous avons réalisée lors du concert du 26 octobre dernier à Vannes :

Vivaldi, Laudate Pueri RV 601 - Soliste : Fanny Pytkiewicz

enregistrement-concert en l'église Saint Patern, Vannes

jeudi 22 août 2013

"Claude Nadeau et Frédéric Moisan ont emporté le public"

article paru dans Ouest-France le 22 août, Edition : Chateaulin-Carhaix - Rubriques : Camaret-sur-Mer

Le public des Lundis musicaux a passé une merveilleuse soirée grâce à Claude Nadeau et Frédéric Moisan

violon et clavecin

Le duo formé de Claude Nadeau, au clavecin, et Frédéric Moisan, au violon, a ébloui le public du festival des Lundis musicaux de Camaret, dans la chapelle Notre-Dame de Rocamadour. Ils ont interprété des oeuvres de Bach, mais aussi de compositeurs peu connus comme Francesco Maria Veracini, désormais peu joués, ou Arcangelo Corelli, et des compositeurs bretons, tels Charles de Mars et Pierick Houdy. Ce dernier a honoré le concert par sa présence. En première mondiale, le duo a interprété Ballade au Skeul, spécialement créé pour ce 41e festival des Lundis musicaux par Pierick Houdy, pour le duo.

Le clavecin expliqué

Claude Nadeau, virtuose du clavecin donne une dimension exceptionnelle aux musiques qu'elle interprète, notamment les musiques celtiques, dans lesquelles le clavecin est peu utilisé. L'an dernier, avec son orchestre Symphonie de Breizh, Claude Nadeau avait fait un passage remarqué à Camaret, pour le 40e anniversaire du festival, à bord du Notre-Dame de Rumengol.

Pédagogue, elle a expliqué, lundi soir, les morceaux interprétés. Elle a même démonté son clavecin pour en montrer le fonctionnement. Fait exceptionnel au festival, le programme de la soirée était traduit en breton.

Originaire du Canada, Claude Nadeau est très attachée à la culture bretonne, comme Frédéric Moisan, breton d'origine, mais vivant principalement au Québec. Ce dernier a régalé le public par son interprétation et son violon d'une pureté musicale rare.

Le public a battu le rappel plusieurs fois à la fin du concert, et les deux interprètes s'y sont pliés de bonne grâce.

« Je suis très satisfaite. Ce 41e festival se révèle d'une très grande qualité », a commenté, avec enthousiasme, Évelyne Nicolas, responsable de la programmation.

"Lundis musicaux de Camaret : Les deux solistes ovationnés"

article paru le 22 août 2013 dans Le Télégramme

Ovation pour Claude Nadeau et Frédéric Moisan, lundi soir, à la chapelle Notre-Dame-de-Rocamadour

violon et clavecin

Chapelle pleine, lundi soir, pour le concert de Claude Nadeau, au clavecin et Frédéric Moisan, au violon, proposé par le Festival des Lundis Musicaux. Les deux virtuoses avaient choisi avec soin un programme (Bach, Veracini, Corelli) mettant en valeur la qualité de leurs deux instruments et leur souci de mettre en avant la Bretagne à laquelle ils sont tous les deux attachés. « Défendons nos compositeurs bretons, car ils sont très bons », clame, en souriant, Claude Nadeau. Pour son solo, elle a choisi une pièce de Charles Mars, compositeur vannetais méconnu. Intarissable, la claveciniste a tenu a expliqué la particularité des oeuvres choisies et a expliqué les particularités du clavecin. Frédéric Moisan, brillant soliste briochin, installé au Canada, joue un violon magnifique.

Un « objet » exceptionnel

« J'ai la chance d'avoir cet instrument-là, a priori à vie. Le bois est ancien, mais l'instrument a été fait en 2010, en Suède. Il m'a été prêté par des Vannetais qui souhaitent rester anonymes. Dans des tests à l'aveugle fait à l'Ircam, ce violon a été préféré à un Stradivarius ! ». Si les compositeurs baroques du XVIIe ont été mis à l'honneur, la création contemporaine, peu courante concernant le clavecin, s'est invitée avec une création de Pierick Houdy, présent dans la chapelle, et qui a donc pu entendre son oeuvre jouée pour la première fois. Cette belle soirée s'est achevée sur un clin d'oeil, très apprécié, à la musique celtique !

mercredi 10 juillet 2013

Symphonie de Breizh, l'été!

 
Les musiciens de l'orchestre baroque Symphonie de Breizh sont très actifs cet été et vous invitent à venir les écouter!


Concert St-Ave Plescop
La claveciniste Claude Nadeau retrouve un vieux complice, le gambiste Bruno Angé, pour deux concerts exceptionnels dans des lieux secrets qui ne sont pas habituellement ouverts au public : le Manoir de Tréviantec en Saint-Avé (lundi 15 juillet à 17h), et la Chapelle Saint Hamon en Plescop (mardi 16 juillet à 20h30).

Un cadre très intimiste pour savourer les sonorités de la viole de gambe, instrument popularisé par le film "Tous les matins du monde". Bruno Angé possède un véritable talent de conteur et saura vous charmer avec les instruments de son consort, basse de viole ou viole ténor. Marin Marais, Sébastien Bodinus, Diego Ortiz et le compositeur baroque vannetais Charles de Mars seront à l'honneur. Les autres dates de Bruno Angé : site


Article Ouest-FranceTrois des musiciennes principales de Symphonie de Breizh prodigueront leur enseignement dans le cadre de l'Académie de Musique Ancienne de Haute-Bretagne à DINAN (35) du 13 au 20 juillet. Jasmina Mihailovic, Hélène Checco (violon baroque) et Adeline Rognant (violoncelle baroque) seront aux côtés du flûtiste Jean-Luc Chauvel (soliste invité de Symphonie de Breizh en octobre 2011) et du sacqueboutiste Pierre Montaut-Texier, Directeur de l'Académie.
De nombreux concerts ponctueront cette Académie, au plaisir de vous y retrouver!

Violoniste Frederic MoisanLe festival Les lundis musicaux de Camaret accueille deux musiciens de Symphonie de Breizh lundi 19 août en l'église Notre-Dame de Rocamadour: le violoniste Frédéric Moisan et la claveciniste Claude Nadeau. Originaire de Saint-Brieuc, Frédéric Moisan poursuit une carrière internationale, et dès que son agenda le permet, il continue de jouer avec Symphonie de Breizh, soit comme soliste (souvenez-vous de ses magnifiques concertos de Vivaldi en octobre 2011!) soit comme musicien du rang. Après l'immense succès du concert de Symphonie de Breizh en grand ensemble l'été dernier lors de ce festival (5000 spectateurs pour notre concert sur l'eau avec feu d'artifice), Frédéric Moisan et Claude Nadeau reviennent à Camaret avec un programme Bach, Corelli, Veracini, et une création spécialement composée pour l'occasion par Pierick Houdy.

Avez-vous jeté un coup d'oeil sur notre nouveau site ?
www.symphoniedebreizh.eu

des vidéos, des photos, des infos sur nos concerts, et même des recettes de cuisine... baroque, evel just!

VidéosSur YOUTUBE, regardez des extraits de nos derniers concerts

VIVALDI : Concerto en sol mineur nouveau
HANDEL: ouverture de Alcina
HANDEL: Watermusic
BACH: sonate pour flûte et clavecin en sol mineur
VIVALDI: les Quatre Saisons, l'Été

Toutes nos vidéos: http://www.youtube.com/playlist?list=PL40E742C58EBD1FC6&feature=plcp déjà plus de 2000 vues de notre concert d'ouvertures de Handel le 17 novembre dernier, et plus de 5000 vues de notre concert des Quatre Saisons!

Symphonie de Breizh
Pour les Journées du Patrimoine, Symphonie de Breizh sera en concert en Auvergne : c'est un premier concert hors de Bretagne pour notre orchestre qui s'apprête à vous présenter sa Quatrième Saison!



War an Ton BrasNe manquez pas la nouvelle émission "War An Ton Bras" (sur un air majeur) les dimanches matin sur France3 Bretagne dans Bali Breizh, et sur Brezhoweb: http://www.brezhoweb.com/Tous-les-programmes.html?rubrique=60
En trois minutes top chrono, Claude Nadeau raconte 26 petites histoires de la grande musique, liées à la Bretagne et ailleurs. De l'entrée des Bretons dans "Le Temple de la Paix" de Lully à l'opéra "Tristan et Iseult" Wagner, en passant les sonneurs bigoudens à l'Exposition Universelle de 1900, "Le jeune pâtre breton" de Berlioz, ou encore "La Cathédrale engloutie" de Debussy, les Seiz Breur, le "Stabat Mater" en breton...

Si vous êtes sensible à notre musique, devenez nos ambassadeurs et parlant de nous à vos élus à la culture, responsables de festivals et de salles, et toute personne susceptible d'organiser un concert. Faites-nous venir chez vous! N'hésitez pas à nous contacter ;-)

Partagez notre musique avec vos amis en leur faisant suivre ce message.
Nous n'avons rien à vous vendre, nous essayons juste de mettre un peu d'harmonie et de beauté dans ce monde de brutes ;
si néanmoins ce message vous a dérangé, utilisez le lien tout en bas pour ne plus être invité à nos prochains concerts.


En espérant vous voir cet été, cordialement,

a greiz kalon ganeoc'h,

la cheffe,  ;-)

Claude Nadeau

Claude Nadeau

Twitter https://twitter.com/claudenadeau




mercredi 19 juin 2013

Bretonnismes

Scène de la vie ordinaire en Bretagne. Je viens de passer à la caisse du Monoprix Vannes, j'emballe mes courses pendant que le monsieur derrière moi traîne ses deux petites-filles. C'est son tour, il s'adresse à l'une des petites en lui tendant le sac de courses et lui dit : "Allez, mets dedans, jeune fille!" Et la petite de regarder son grand-père, interloquée, sans bouger. Je souris, lui répète "Ac'hanta, lak e barzh plac'h yaouank!" - et là le grand-père me décoche un regard à peu près équivalent à celui qu'il aurait lancé à une extra-terrestre. Mais oui monsieur, je parle en breton à votre petite-fille. Je viens juste de dire ce que vous venez de dire, je viens juste de remettre en ordre les syllabes dans la bonne langue, je viens juste d'utiliser juste la bonne tournure de phrase syntaxiquement correcte en breton et certes un peu étrange en français : vous qui avez perdu votre langue, vous ne le savez pas mais vous parlez breton malgré vous, c'est toute la structure de la langue bretonne qui est dans votre pensée et qui habille joyeusement le drôle de français que parlent certains Bretons. Mais qu'y a-t-il de si choquant dans le fait que je m'adresse en breton à une petite fille au magasin? Oui c'est la vôtre, pas la mienne, et alors? Et cela justifie votre regard noir?

Je suis sortie du magasin, mes courses à la main, un peu troublée. Dans le haut-parleur du supermarché, ça jouait du Nolwenn Leroy.

pour en savoir plus sur les bretonnismes

vendredi 8 mars 2013

Femme chef d'orchestre, femmes musiciennes... bonne Journée de la Femme!

article paru aujourd'hui dans toutes les éditions Morbihan de Ouest-France

jeudi 28 février 2013

Stabat Mater 16 mars

Stabat Mater 16 mars 2013 STABAT MATER

Samedi 16 mars, 20h30, église Saint Patern (Vannes)

orchestre baroque Symphonie de Breizh, direction Claude Nadeau Raoul Le Chenadec, contre-ténor

VIVALDI : Stabat Mater
PERGOLESE : Salve Regina
10€ - 7€  tarif en baisse! la crise ne doit pas empêcher d'aimer la musique!

achetez vos places en ligne sur symphoniedebreizh.eu
 achetez vos places
ou à la librairie Cheminant, 19 rue Joseph Le Brix, à Vannes
 Raoul Le Chenadec Pour ce 3e concert de sa Saison Trois, l'orchestre baroque Symphonie de Breizh invite à nouveau le magnifique contre-ténor Raoul Le Chenadec, déjà entendu lors de la Première Saison. Parallèlement à ses concerts en soliste, vous l'avez peut-être entendu au sein du l'ensemble Jachet de Mantoue, dont les enregistrements ont remporté de nombreux prix, Orphée d'or de l'Académie du Disque Lyrique, "Choc" du Monde de la Musique et autres Diapasons.

Pour accompagner cette très grande voix bretonne, Symphonie de Breizh emploie les instruments même de l'époque de Vivaldi et de Pergolèse: les cordes de boyau et les archets baroques donnent aux violons ce son si "organique", qui se mêle à l'ampleur des basses et au frissonnement du théorbe, dans un répertoire absolument somptueux. L'église baroque vannetaise Saint Patern, nouvellement restaurée dans son éclatante beauté, est un écrin acoustique sans pareil pour cette musique qui nous parle au plus profond de nous-mêmes.

FacebookS'inscrire à l'événement sur Facebook https://www.facebook.com/events/422618341154472/


VidéosSur YOUTUBE, regardez des extraits de nos derniers concerts

HANDEL: ouverture de Alcina
HANDEL: Watermusic
HANDEL: ouverture de Serse
BACH: sonate pour flûte et clavecin en sol mineur
VIVALDI: les Quatre Saisons, l'Été

Toutes nos vidéos: http://www.youtube.com/playlist?list=PL40E742C58EBD1FC6&feature=plcp déjà plus de 1500 vues de notre concert d'ouvertures de Handel le 17 novembre dernier, et plus de 4000 vues de notre concert des Quatre Saisons!

Symphonie de BreizhL'été commence à s'organiser... vous pourrez entendre des musiciens de Symphonie de Breizh lundi 19 août à Camaret (29), dans le cadre du festival "Les lundis musicaux de Camaret". Nous serons également sur les routes avec un très beau concert prévu en Auvergne en septembre. Mais des dates restent disponibles, et il est encore possible de faire venir Symphonie de Breizh, en grande formation ou en musique de chambre, dans vos chapelles, vos théâtres et dans vos villes. De 2 à 20 musiciens, le budget est toujours réaliste.

Par ailleurs plusieurs musiciens de Symphonie de Breizh, notamment la 1er violon solo Hélène Checco et la violoniste baroque Jasmina Mihailovic, partageront leur savoir lors du Stage de Musique Ancienne de Haute Bretagne, à Dinan du 13 au 20 juillet. Renseignements et inscription: www.musique-savante.com


War an Ton BrasNe manquez pas la nouvelle émission "War An Ton Bras" (sur un air majeur) tous les dimanches matin à 11h sur France3 Bretagne dans Bali Breizh, et sur Brezhoweb: http://www.brezhoweb.com/Tous-les-programmes.html?rubrique=60
En trois minutes top chrono, Claude Nadeau raconte 26 petites histoires de la grande musique, liées à la Bretagne et ailleurs. De l'entrée des Bretons dans "Le Temple de la Paix" de Lully à l'opéra "Tristan et Iseult" Wagner, en passant les sonneurs bigoudens à l'Exposition Universelle de 1900, "Le jeune pâtre breton" de Berlioz, ou encore "La Cathédrale engloutie" de Debussy, les Seiz Breur, le "Stabat Mater" en breton...

Si vous êtes sensible à notre musique, devenez nos ambassadeurs en parlant de nous à vos élus à la culture, responsables de festivals et de salles, et toute personne susceptible d'organiser un concert. N'hésitez pas à nous contacter !

Partagez notre musique avec vos amis en leur faisant suivre ce message.
Nous n'avons rien à vous vendre, nous essayons juste de mettre un peu d'harmonie et de beauté dans ce monde de brutes ;
si néanmoins ce message vous a dérangé, utilisez le lien tout en bas pour ne plus être invité à nos prochains concerts.


En espérant vous voir le 16 mars, ce sera vraiment un très beau concert... cordialement,

a greiz kalon ganeoc'h,

la cheffe,  ;-)

Claude Nadeau

Claude Nadeau

Twitter https://twitter.com/claudenadeau

mardi 19 février 2013

vente chez Emmaüs

comment aimez-vous le nouveau foulard vintage que je viens d'acheter 50 centimes chez Emmaüs? ;-)